C’est un Évangile d’espérance

    image

    À la fin du mois de septembre 2019, mon père a chuté et s’est cassé le fémur. À cause d’un mauvais diagnostique et d’une mauvaise prise en charge à l’hôpital, son état s’était considérablement aggravé et nous avons craint pour sa vie. Étant moi-même médecin, je me suis arrangé pour le faire transférer dans l’hôpital où je travaille, car j’étais déterminé à le guérir. Mes collègues ont fait preuve de compassion et de soutien, ils l’ont opéré et ont pris soin de lui de manière extraordinaire. Cependant la santé de mon père ne s’est pas améliorée. À la mi-novembre, ma mère a mentionné une conversation qu’il avait eue avec mon père. Elle lui avait dit : 

    – « C’est dur pour toi de rester au lit.

     – « Oui ! 

    – « Je sais combien tu aimes être affairé dans le temple à accomplir des choses.

     – « OUI !

     – « Tu n’es pas obligé de rester pour moi. Aimerais-tu partir ? »

    Son être tout entier sembla briller lorsqu’il répondit : « Oui ! » Puis il prit la main de ma mère et dit : « Où que nous soyons, nous serons ensemble pour toujours ! »[1]

    Je te suis très reconnaissant de l’espérance de mon père. Il n’a jamais connu son père terrestre, quand les missionnaires lui ont appris qu’il avait un Père céleste et un Rédempteur qui l’aiment très fort, cette connaissance est devenue un phare dans sa vie. Je suis également très reconnaissant pour l’espérance de ma mère. Sa relation personnelle avec son Père céleste et sa connaissance de la doctrine de la famille éternelle sont profondément enracinées dans son cœur. Tous deux espèrent en « un monde meilleur, oui, une place à la droite de dieu. »[2] Tous deux étaient conscients de leurs faiblesses et de leurs manquements, mais cela n’a pas diminué leur espérance et leur confiance en la grâce et en la bonté de notre Rédempteur. Le prophète Éther savait combien l’espérance est importante dans le processus de repentance, c’est pour cela qu’il a enseigné que dans les derniers jours, avant la destruction des Jarédites que « l’espérance […] constitue, pour l’âme des hommes, une ancre qui les rend sûrs et constants, toujours abondants en bonnes œuvres, amenés à glorifier Dieu. »2 Éther utilise le subjonctif, car à son époque, le peuple n’y croyait.[3] Nos enfants, nos jeunes et nos jeunes adultes ont-ils cette espérance qui leur permet de s’approcher du trône de Dieu avec confiance ?[4]Ce genre d’espérance qui n’a rien à voir avec ce proverbe qui nie la réalité « l’espérance meure en dernier ». Non, c’est le pouvoir divin qui nous ramène en la présence de Dieu. Satan ne le sait que trop bien, et ses efforts pour détruire notre « bataillon de jeunes du Seigneur », nos « vaillants guerriers d’Israël » commencent ici. Frère Klebingat a dit : « [Satan] cherchera à avoir accès à votre cœur pour vous dire des mensonges, vous dire que votre Père céleste est déçu de vous, que l’Expiation est hors de votre portée, qu’il ne sert à rien d’essayer, que tous les autres sont meilleurs que vous, que vous êtes indignes et mille variations sur ce même thème pervers. »  Le président Nelson nous a avertis que ces attaques augmenteront de façon exponentielle.[5] Cependant, le Seigneur nous protège en inspirant ses prophètes modernes. Tous les récents changements dans l’Église et le nouveau programme de développement pour les enfants et les jeunes sont conçus pour donner à notre jeunesse et à nous cette espérance divine que Jésus marchera à nos côtés et nous aidera à surmonter les difficultés. Maintenant, tandis que nous nous préparons à célébrer la Pâque, ne cessons jamais de témoigner à nos enfants de l’amour immuable de notre Sauveur pour nous. Il aime être miséricordieux, particulièrement envers ceux qui se sont éloignés et qui ne s’attendent pas à la recevoir.  J’ai également cette espérance que notre Père céleste, au travers de sa bonté, de sa miséricorde et son amour nous accueillera à bras ouverts. Au nom de Jésus-Christ. Amen. 

    Frère Zarse, Allemagne

    Soixante-dix d’interrégion

     


    [1] Communication personnelle

    Éther 12:4

    [3] Jörg Klebingat, « S’approcher du trône de Dieu avec confiance », Conférence générale d’octobre 2014. 

    [5]Russell M. Nelson, « Remarques préliminaires », Conférence générale d’octobre 2018